Le mercredi 5 janvier

Le violon, v. 1916 (photo Artnet)

« Art libre. Libre Création. L’homme né pour l’art et la créativité : libre. Le créateur qui offre au monde de nouvelles formes doit être salué avec bonheur. […] Nous voulons la liberté et l’égalité dans l’art. »
Nadedja Oudaltsova, 1918

Nadedja Oudaltsova (1886-1961)

Nadedja naît à Moscou ; elle y suivra des cours de peinture dans plusieurs ateliers avant de partir à Paris pour compléter ses études et rencontrer d’autres artistes, elle est alors subjuguée par le cubisme.
Oudaltsova participe à la fondation du groupe Supremus, l’avant-garde artistique russe. La révolution de 1917, porteuse d’espoir, suscite un immense élan artistique : elle devient enseignante, se consacre à la fondation du Syndicat des artistes et s’engage dans la diffusion d’un nouvel art. En 1918, elle écrit un texte fort, « Nous voulons » pour exprimer la soif de liberté des artistes et dénoncer leur pauvreté. Après son mariage, elle voyage en Asie centrale soviétique avant de travailler en Arménie. Son œuvre se compose principalement de natures mortes, d’abord dans un style cubiste puis dans un style plus figuratif pour tenter une fusion de sa vision personnelle et de la représentation réelle de la nature.


Paysage avec des personnages en Arménie, 1933 (photo Virtual.museum)


Conception et rédaction Josée Rodrigo | Réalisation technique Scup avec Spip | Plan | Espace privé | Editeur | Nous écrire
.