Le mercredi 23 décembre

Architectonique picturale, 1918 (photo Insecula.com)

« Elle est nommée professeur au Soomas/Vkhutemas en 1918 et est élue, deux ans plus tard, membre de l’Inhuk, un poste qu’elle quitte à la fin de l’année 1921 pour se consacrer au dessin industriel. En 1922, Popova dessine des décors et les costumes du « Cocu magnifique » de Crommelynck, dans une mise en scène de Meyerhold, et l’année suivante pour « Le Monde sans dessus dessous » de Tretyakov. »
Ann Sutherland Harris, Linda Nochlin. « Femmes peintres 1550-1950 », éd. Des femmes, 1981

Lioubov Popova (1889-1924)

Peintre et designer, née près de Moscou, Popova se retrouve vite parmi les artistes de l’avant-garde russe et crée le groupe Supremus avec des amis ; cependant son travail se distingue nettement de celui du leader, Malevitch.
Popova peint d’abord quelques nus et des portraits cubistes, puis élabore un projet personnel qui mêle architecture et peinture : les formes géométriques créées par les volumes, les lignes et les couleurs, auxquelles elle substitue parfois des matériaux divers, débouchent sur une « construction autonome ». Animée de convictions profondes, propres à cette époque de grands bouleversements politiques et sociaux, Popova conçoit ses œuvres comme des expériences devant conduire à des constructions concrètes ; aussi elle réalise des décors et des costumes de théâtre et se consacre à des activités pédagogiques.


Portrait de philosophe, 1915 (photo Academic.com)


Conception et rédaction Josée Rodrigo | Réalisation technique Scup avec Spip | Plan | Espace privé | Editeur | Nous écrire
.