Le jeudi 23 mai

Les Danseuses, sans date (photo Figuration féminine)

« Â Je faisais du cubisme, un art maudit pour eux, un art anti-grec […]. J’aimais être étonnée. […]. Toujours insatisfaite, j’ai souvent changé de style. Après la période cubiste que j’abandonnais par effacement, je dus, pour gagner ma vie, proposer des modèles d’étoffes et de papiers peints  ».
Hier, Alice Halicka 1945

Alice Halicka (1895-1975)

Alice naît dans une riche famille polonaise ; elle quitte Cracovie pour étudier la peinture àMunich, puis àParis où elle suit les cours de Paul Sérusier et Maurice Denis, àl’Académie Ranson. Avec son mari, l’artiste polonais Louis Marcoussis, Halicka fréquente les artistes cubistes et les écrivains parisiens comme Braque, Dufy, et Apollinaire qui la soutient dans son travail. La peintre reste àParis durant l’Occupation et publie ses Mémoires aussitôt après. Durant les années 50 et 60, elle voyage fréquemment.
Halicka adopte le style cubiste malgré le désaccord de son mari. Elle illustre également des œuvres littéraires, comme "Enfantines" de Valéry Larbaud, et dessine des décors pour des ballets créés àNew York et àLondres. L’exposition personnelle, qui se tient àParis en 1924, remporte un grand succès, ensuite les expositions se succèdent sans relâche àParis, Londres et New York.


Les Élégantes, v. 1918 (photo Figuration féminine)


Conception et rdaction Jose Rodrigo | Ralisation technique Scup avec Spip | Plan | Espace priv | Editeur | Nous crire
.